Préambule

Ce préambule rappelle que le projet de l’Association EMPREINTES, c’est d’abord de répondre aux besoins des personnes, enfants, adultes et familles, que ses Etablissements et Services accompagnent. Aussi les Bénéficiaires de leur accompagnement sont-ils implicitement, et sans réserve, présents dans chaque ligne et chaque paragraphe des pages qui suivent.

Le projet associatif d’EMPREINTES s’inscrit bien évidemment dans les missions fixées par les statuts de l’association, entre autres la lutte contre l’exclusion, l’insertion et la réinsertion des personnes et groupes familiaux en difficultés sociales.

En marge des valeurs, mais pas aussi éloigné d’elles qu’il y semblerait, on doit citer l’effort de mémoire que souhaite s‘imposer EMPREINTES à l’endroit des associations historiques.

Cette volonté de référencement est faite du respect que l’on doit à son passé et à son histoire, mais aussi de l’expression d’une sincère reconnaissance vis à vis des Femmes et des Hommes qui, par leur détermination, ont fait ce Passé et cette Histoire.

Ce passé et cette histoire, respectueusement considérés, sont désormais au service de l’émergence d’une culture commune qui se construit à partir de l’engagement de tous les acteurs qui constituent EMPREINTES : Les bénévoles, les professionnels comme les bénéficiaires de ses actions.

Dès lors, ce projet, qui est daté, exprime la volonté des administrateurs des quatre associations qui se sont regroupées pour fonder EMPREINTES de ne rien perdre de l’histoire de ces associations.

Pour autant le projet d’EMPREINTES n’est pas l’addition des quatre projets associatifs historiques, mais l’expression d’une volonté politique propre à la nouvelle gouvernance issue de la fusion. Il constitue un repère identitaire, et en aucun cas un refuge identitaire. Il est énoncé avec force et conviction comme un projet d’ouverture qui exclut le repli sur soi.

Les valeurs qu’il professe, qui ont vocation à l’universalité, ne doivent pas servir à exclure ; à s’écarter de l’autre, mais au contraire à convaincre et rassembler.

 

EMPREINTES : L’indépendance d’une association

L’association affirme sa volonté et sa capacité de penser par elle-même. Elle porte un regard constant sur l’environnement et le contexte dans lequel elle agit. Elle reste libre de prendre position et participer à tous débats qui concernent ses missions, mais se place naturellement dans les dispositifs publics comme partenaire politique et professionnel, avec son expérience, sa conception de la société et le savoir-faire de ses professionnels

 

EMPREINTES : Des valeurs qui sont aussi des repères et des balises

Comme le rappelle le préambule, l’énoncé des valeurs a pour objet de fédérer et d’offrir à tous, bénévoles et salariés qui les partagent, la possibilité de rejoindre l’association, selon les modalités attachées à leur statut.

  • La Laïcité et la Tolérance : impose la reconnaissance des appartenances sociales, culturelles, religieuses, spirituelles, politiques ou éthiques des personnes dans le respect de la loi.
  • La Citoyenneté : justifie l’accompagnement des personnes accueillies vers une participation, notamment par la mise en place de l’exercice de leurs droits et de leurs devoirs.
  • Le Respect des Hommes et de leur dignité : implique l’absence de jugement de valeur de la part des bénévoles et des salariés de l’association. Il repose, sur la reconnaissance de la capacité de chaque individu à être acteur de son parcours de vie ; sur le respect de son identité, de son histoire, de ses différences et de ses choix de vie dès lors qu’ils ne sont pas hors la loi.
    La dignité trouve écho dans le respect des droits fondamentaux, tels qu’énoncés dans la Déclaration des Droits de l’Homme adoptée par l’ONU le 10 décembre 1948.
  • La Solidarité : consiste, ici, à porter assistance et aide à toute personne vulnérable accueillie au sein des Etablissements et Services de l’association.

 

EMPREINTES : Une Association citoyenne et une Fonction politique

Dans sa fonction politique, EMPREINTES veut mettre en lien les administrateurs, les professionnels, des personnes ressources, et des partenaires.

En appréhendant les enjeux professionnels auxquels elle se trouve confrontée, et les questions sociétales par lesquelles elle se sent particulièrement concernée, EMPREINTES engage des réflexions pour enrichir et réinterroger son projet et ses pratiques professionnelles, ainsi que pour construire et renforcer sa parole politique.
Dans sa fonction citoyenne, EMPREINTES choisit de porter sa parole sociale à tous les niveaux du débat public qu’elle estime importants. Elle s’organise en conséquence dans un dispositif qui intègre la confiance accordée à celui qui parle, en mesurant le risque inhérent à la prise de parole.

 

EMPREINTES : Une Ethique

A la fois collective et individuelle l’Ethique que souhaite promouvoir l’association est celle qui nous impose :

  • D’exiger les meilleures pratiques professionnelles pour chaque structure et les personnels qui la constituent.
  • D’obtenir l’implication des personnes accueillies par la recherche de leur « consentement éclairé », et les mettre en position d’agir sur leur avenir, d’être acteur.
  • De revendiquer une qualité d’accueil et d’hébergement pour les personnes reçues et, pour les salariés, des conditions de travail à la hauteur de cette ambition.

 

EMPREINTES : Une entreprise du social et une structure Employeur

Une organisation par délégation et reconnaissance des compétences

Les salariés participent avec leur expérience, leur savoir et leur savoir-faire à la construction du projet de l’Association et de sa parole sociale, les circuits de décisions et de délégations restant bien identifiés et repérés.

L’objectif est d’articuler et d’intégrer, tant la reconnaissance de la diversité des ressources que constituent les compétences de chaque professionnel autour d’un projet partagé, que la réflexion associative transversale.

Ainsi, le fonctionnement des équipes, s’appuie-il sur une organisation du travail qui favorise la participation de tous les salariés à des actions communes (journal, commissions, etc.) et qui favorise l’expression des compétences de chaque professionnel dans les établissements, et dans l’association.

L’association considère comme un modèle pour elle-même, l’organisation par pôle (aujourd’hui territoriaux), au sein desquels les Equipes de directions sont constituées de l’ensemble des cadres hiérarchiques.

L’association, vigilante à recruter des personnels dont la compétence est en adéquation avec les besoins des Usagers et les missions des Etablissements et Services, porte une attention particulière à sa responsabilité en matière de formation des personnels.
A ce titre elle s’engage résolument dans la formation :

  • Des futurs professionnels ; attentive à ce que tous ses Etablissements et Services puissent prétendre être reconnus comme des sites qualifiants exemplaires ;
  • De ses professionnels, en favorisant l’accès à la formation telle que la loi l’a prévu ; et en particulier, en permettant l’accès à de nouvelles compétences au service des projets de l’association ;
  • De ses cadres pour lesquels elle exprime des exigences de niveaux de qualification requis pour exercer des responsabilités de direction et d’animation d’équipes.

 

EMPREINTES : Une action de développement social

Le développement social est un processus collectif destiné à construire ensemble des solutions. Le territoire est alors un espace de rencontre pour produire avec les familles et les partenaires du « mieux vivre ensemble ».

Dans cette démarche de projet, notre action consiste à favoriser la mobilisation collective en mettant en place les moyens pour que les personnes en difficulté puissent s’approprier, voire modifier, leur environnement.

Ce travail s’appuie sur des accompagnements professionnels individuels et collectifs, et sur la capacité de résilience et d’initiative des jeunes, des adultes et des familles.

 

EMPREINTES : L’accès aux droits et à la citoyenneté des Usagers

L’Association reçoit, dans le cadre de la loi et des textes en référence, sans condition, toutes les personnes qui lui sont confiées.

L’accès aux droits et à la citoyenneté

Dès lors, considérer, comme nous l’affirmons, l’accès aux droits pour les populations comme fondamental dans le développement des actions sociales a pour corollaire une prise en compte, sans ambiguïté, de la citoyenneté. Les personnes sont Sujets de droits et non objets du travail social.

Le respect de leur intégrité

En rappelant l’égale dignité de tous, EMPREINTES développe des actions qui permettent de passer d’une logique d’assistance à une logique d’accès aux droits.
C’est donc dans la double dimension des droits et obligations que EMPREINTES entend agir en considérant les personnes en tant que membres de la cité, et en reconnaissant leurs propres potentialités comme des ressources.
L’intégration et la lutte contre la discrimination

Les départements d’Île de France et au-delà, où EMPREINTES exerce son activité accueillent des populations de cultures et d’horizons différents.

Coopérer avec les familles nécessite de les accompagner individuellement et collectivement dans une démarche de compréhension, et selon les circonstances de régulation des conflits entre les valeurs et les pratiques de leur pays d’origine et celles de la France.

EMPREINTES fonde son organisation et ses actions sur le principe de laïcité. Elle entend conjuguer la référence aux valeurs fondamentales de la société française et l’intégration, en développant des actions permettant de mieux vivre ensemble.

Tout en participant à l’amélioration des conditions d’accueil et en contribuant à la lutte contre la discrimination, il s’agit simultanément de travailler avec les populations, quelle que soit leur origine, au développement de leurs propres capacités d’intégration dans le cadre de la loi.

 

EMPREINTES : L’évaluation, une exigence déontologique

Le projet associatif est le cadre de référence commun que l’association se donne et qu’elle entend respecter.

Pour autant, sa mise en œuvre ne saurait être figée dans le temps et dans ses orientations, l’action sociale et éducative étant en perpétuel mouvement, suivant ainsi les évolutions de la société et les mutations des problématiques des populations en difficulté que les Etablissements et Services d’EMPREINTES accompagnent.

C’est pourquoi l’évaluation est une exigence déontologique pour l’association ; elle s’appuiera sur les outils qu’elle développera pour y répondre et animer et faire vivre son projet au quotidien.